DU NOUVEAU SUR LA CAPTCHA

DU NOUVEAU SUR LA CAPTCHA

Google fait disparaître le Captcha des sites web

Google lance une version invisible du Captcha destiné à différencier les humains des robots. Basé sur du machine learning l’Invisible reCaptcha devrait se passer de la participation de l’utilisateur pour prouver son humanité.

Racheté en 2009 par Google, reCaptcha propose un mécanisme de sécurité pour les sites en demandant aux internautes d’effectuer certaines saisies pour prouver qu’ils sont humains.

Le Captcha (Completely Automated Public Turing test to tell Computers and Humans Apart) est destiné à lutter contre les bots et les empêcher de s’inscrire sur des sites ou de générer du spam.

Plus de case à cocher

Au fil des années, la reconnaissance de textes écrits est devenue de plus en plus complexe, obligeant parfois à le réécrire à plusieurs reprises.

En 2014, Google a déjà bien simplifié la tâche avec une version 2 de reCaptcha : il suffit de cocher une case « Je ne suis pas un robot ». L’outil analyse principalement les mouvements de la souris pour déterminer l’origine humaine ou non de l’internaute.

Google passe désormais à la version invisible de reCaptcha, sans donner beaucoup de détails sur son fonctionnement, de peur de donner de précieuses indications aux fournisseurs de bots.

Une nouvelle version déjà disponible

Dans une courte vidéo de présentation, la société explique seulement que le système est basé sur une « combinaison de machine learning et d’une analyse de risque avancée qui s’adapte aux nouvelles menaces. »

La nouvelle version du Captcha fonctionnera en arrière-plan et analysera le comportement de l’internaute pour déterminer s’il s’agit d’un humain ou d’un robot. Si un doute persiste, le Captcha apparaîtra et demandera une action à l’utilisateur du site.

Le nouveau système de Google est en développement depuis décembre 2016. Il est désormais disponible pour les développeurs via un formulaire d’inscription. La version avec la case à cocher reste cependant toujours disponible. (Source www.linformaticien.com)

Posted on: 14 mars 2017master

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *